Historique du poker

L’origine historique du poker est sujet à débat, mais ce jeu remonte à 2 ou 3 siècles, le poker aurait été importé en Europe au temps des croisades, puis se serait divisé en plusieurs jeux similaires.

Souvent comparé au jeu français du brelan, ou sa version du primero, qui se jouait à l’origine en Italie et en Espagne vers la fin du XVe siècle. Le jeu anglais nommé brag dérive probablement du brelan, et présente la notion importante de bluff qui apparaît également dans d’autres jeux de cette époque.

Le nom donné au poker viendrait historiquement du terme allemand pochen ( qui signifie frapper), jeu de cartes qui est pratiqué au XVIIe siècle en Allemagne, et paraît être une version ancienne du poker, tant par ses règles très proches du poker actuel que par ses tactiques de jeu.

On trouve également un jeu français de nom similaire, la Poque, qui se pratiquait déjà au temps de Louis XI, mais avec des règles de jeu assez différentes.Cependant, laa légende qui entoure le jeu de poker rattache son nom anglais au verbe to poke, qui signifie pousser ou attiser (qui a donné a poker, un tisonnier), dans le sens de « jeu qui incite / pousse au bluff / coup de poker ».

La version moderne de poker, connu aujourd’hui mondialement, à pris naissance aux États-Unis avec un essor incroyable.
Un premier témoignage historique sur le poker aux États-Unis est celui de l’acteur anglais Joseph Crowell, qui raconte une forme de ce jeu qu’il voit pratiquer en 1829 à la Nouvelle-Orléans, où quatre joueurs jouant avec un jeu de vingt cartes parient sur celui d’entre eux qui a la main la plus forte.
En 1843, Jonathan H. Green décrit dans son œuvre littéraire l’expansion des jeux de cartes sur les bateaux qui naviguaient sur le Mississippi. De là, il se répand dans l’ouest américain à l’époque de la ruée vers l’or de 1848, et devient une partie intégrante du mythe lié à la conquête de l’Ouest.

Le poker est le jeu que pratiquent les cow-boys et les aventuriers venus tenter leur chance dans l’Ouest américain ( pour se refaire ).

On retrouve d’ailleurs dans beaucoup de western, voir même dans tous les western au moins une scène du film avec des joueurs de poker dans un saloon. Doc Holliday, personnage célèbre du poker, qui a réellement existé est l’archétype du joueur de saloon tandis que Maverick de Richard Donner avec Mel Gibson décrit bien l’ambiance qui règne à bord de certains bateaux qui descendent le Mississippi. Le whisky au Nord, au Sud et dans l’Ouest, le gin au Nord et dans le Sud, le rhum dans le Sud deviennent les boissons que boivent les joueurs aux Etats-Unis. L’essor du bourbon et du whiskey est lié à l’essor du saloon et des clubs, lui-même lié à l’essor de jeux d’argent comme le poker ou la roulette.

C’est au cours du milieu du XIXe siècle que se généralise l’emploi du jeu à 52 cartes, et que la couleur est admise comme main.

De très nombreuses variantes émergent pendant la Guerre de Sécession américaine (1861-1865). C’est à cette époque que se stabilisent les formes de base du Poker fermé (Draw), et du Stud à cinq cartes. Les autres variantes émergent par la suite.

Le jeu est réimporté en Europe sous sa forme moderne pendant la seconde moitié du XIXe siècle, dans sa variante du Poker fermé (qualifiée de « poker français » au début du XXe siècle). Il est largement répandu dans tous les pays du monde, parfois apporté dans les bagages des militaires américains ou canadiens.

Design By JB